Mode de garde intégré pour familles monoparentales – Môm'artre

Prise en charge des enfants et sensibilisation artistique après l'école

 

Le réseau Môm’artre propose un nouveau mode de garde après l’école, basé sur l’art comme facilitateur du développement des enfants. Le réseau comprend 8 succursales, à Paris et dans d’autres villes françaises. Les centres proposent des tarifs et des horaires d’ouverture adaptés aux revenus et aux contraintes professionnelles des parents, et favorisent ainsi la mixité sociale. La philosophie de Môm’artre est basée sur les principes suivants :

  • Garderie offrant des horaires adaptés (ouverture jusqu’à 20h) pour faciliter la conciliation avec la vie professionnelle, particulièrement pour les familles monoparentales.
     
  • Tarifs adaptés aux revenus (de 10cts/h à 8€/h).
     
  • Service inclusif centré sur l’épanouissement de l’enfant (prise en charge dès la sortie de l’école, goûter, devoirs, activités artistiques, événements rassemblant les habitants du quartier, activités le week-end).
     
  • Création d’emploi pour les artistes, en ouvrant les enfants à l’art et à la culture.
     
  • Aide à la recherche d’emploi pour parents en difficulté.
     

L‘association Môm’artre est née suite au constat que de nombreux parents ne trouvent pas de mode de garde approprié pour leurs enfants après l’école. Dans le contexte urbain, il est souvent très difficile de concilier vie familiale et obligations professionnelles sans sacrifier l’une ou l’autre. L’objectif du projet est d’apporter des solutions adaptées aux problèmes de transport, des horaires de travail, et des contraintes budgétaires de différents types de familles. L’innovation réside particulièrement dans la réponse active apportée à un besoin social jusque-là inexistant ou insatisfait.

L’approche globale est basée sur 4 priorités :

  • L’initiation à l’art
     
  • Le soutien scolaire et l’apprentissage
     
  • Le soutien aux parents en difficulté
     
  • L’intégration sociale
     

Le projet peut facilement être étendu à d’autres villes en France et en Europe. Le modèle économique combine la participation des citoyens, des municipalités locales, et d’entreprises privées. De cette façon, l’association propose un service social moderne et basé sur la solidarité. Elle offre une solution de garde adaptée, face au manque de garderies, spécialement pour les familles urbaines à faibles revenus ou les familles monoparentales. L’incompatibilité entre les horaires de travail et les horaires de l’école peut être un obstacle pour trouver un emploi stable. Ceci fragilise d’autant les familles vivant ces situations. Enfin, le projet permet une ouverture culturelle aux enfants de familles en difficulté, ce qui peut également contribuer à leur intégration scolaire et sociale.

 

 

Partenaire: 
IAE
Pays: 
Etude de cas: 

Merci de répondre au questionnaire, votre avis est important !

Comptez 10 minutes pour répondre à l'ensemble des questions

Vos premières impressions




Site en construction

Site en construction.